www.visasenbordelais.fr l'émigration au départ de Bordeaux au 19e siècle
    


Documentation - Les navires

Devis détaillé pour la construction d'un navire


Au cours de nos recherches dans les Archives, qu'elles soient départementales ou municipales, pour y trouver des éléments complémentaires aux visas et aux émigrés, comme d'éventuelles listes de passagers, nous avons trouvé bon nombre de documents intéressants, indirectement en relation avec l'émigration. Il s'agit de factures de fournisseurs, d'accessoires, devis de construction de navires, comptes de désarmement, ...
Notamment, nous avons trouvé le devis descriptif pour la construction d'un navire, avec toutes les caractéristiques des matériaux et les grandes lignes de la réalisation proposées par un chantier Bordelais à un armateur.

Loin de nous l'idée de bâtir une documentation sur les méthodes de construction des navires, les informations sont données telles qu'elles sont inscrites dans le document. Le but est de se faire une idée des éléments entrant dans leur construction.

Le nom du futur navire n'est pas explicitement donné dans le document. Le classement par les Archives municipales de Bordeaux a été réalisé dans un dossier annoté par l'Archiviste : Navire "La Ville de Bordeaux".
Quant à la date du devis et celle de la construction qui ne sont pas non plus données, en se basant sur le nom supposé du navire, il est inscrit dans les relevés des navires au départ du port de Bordeaux depuis 1839. La jauge correspond à peu près à celle annoncée dans le devis : projet d'un navire de 500 tonneaux qui après sa construction et son contrôle par les douanes est jaugé 487 tx.

Il s'agit d'un devis pour un navire de 500 tonneaux "... maté en 3 mât barque & courtine sur des formes quoique pleines les plus propres à lui donner une grande marche..." proposé par le chantier J.B. COURAU fils à Monsieur Auguste DAVID négociant à Bordeaux.

Tous les détails sur les matériaux utilisés, les principales dimensions du navire (extrait) :

  • que ce soit de la quille, "La quille sera en orme de 10 pouces de largeur sur 11 pieds de tombée...",
  • la membrure, "La membrure sera en chêne elle aura (à couples) 15 pouces sur le droit dans le fond diminuant graduellement à 12 pouces au plabord...",
  • les éléments des ponts, "Les bauquières du pont de haut seront en chêne, il y en aura deux rangs de chaque coté du navire; celle supérieure aura 3 pouces d'épaisseur...",
  • la cale,
  • jusqu'à la taille des chevillages en cuivre ou en fer, "Les écarts de quille seront chevillés en cuivre de 10 lignes de
    diamètre...
    ", "La membrure sera goujonnée en fer carré de 8 lignes sur le bas, 7 lignes le flanc et 6 lignes dans les hauts...",
  • le poids des différentes ancres du mouillage, "Une ancre à bossoir 1600 à 1400... (livres ?),
  • la mâture, "La mature complète en bois de riga première qualité existante sur place, confectionnée et mise en place...",
  • l'assemblage, le polissage des bois,
  • ... ,

tout est donné ou presque, il ne manque que les plans de détail (!), il serait presque possible d'en effectuer la transcription par un dessin donnant l'allure du navire projeté.

Les renseignements concernant le gréement dudit navire feront partie d'un autre document à venir.

Le fichier de la transcription du devis est téléchargeable ici (format pdf).

Cote du document
Archives municipales de Bordeaux 18 S 6 fonds Coureau.

Notes
La ligne est une unité valant 1/12 de pouce (1 pouce = 2,54 cm)
Le pouce vaut 1/12 de pied (1 pied = 0,304 m)
Les unités pouvant varier suivant le lieu et la période. Voir plus de détails sur Wikipedia.

Complément d'informations
Des informations complémentaires, comme ses différents armements, nous permettent de connaître ses propriétaires, ses capitaines et ses différents voyages : La Nouvelle Orléans, l'Ile Guadeloupe, Valparaiso, de 1839 à 1848, les informations avant 1839 ne sont pas disponibles.

La transcription des informations contenues dans le Registre des matricules est disponible au téléchargement ici (format pdf).

Outre les destinations, on peut se faire une idée sur les dates de départ vraisemblablement imposées par des questions de météo, et sur la durée des voyages. Ses différents capitaines avaient des parts dans le navire.

Près d'une centaine de visas, ayant pour navire mentionné "Ville de Bordeaux" de 1841 à 1852 sur 8 voyages environ, ont été relevés dans les registres des visas accordés par la préfecture de Bordeaux. Ceci ne présume pas d'un nombre de passagers transportés plus important.

Article en cours de réalisation.